La discrimination
Meryem Tûba Şahin

Meryem Tûba Şahin

Editorial

La discrimination

16 Şubat 2019 - 01:25

C’est une action ou une décision qui a pour effet de traiter de manière négative une personne en raison de sa race, de son âge ou de sa déficience. De telles raisons sont des motifs de discrimination et sont protégés par la loi. En dépit des grands progrès accomplis au cours des dernières décennies, les femmes restent soumises à la discrimination, la violence et l’exploitation dans le monde entier. Aujourd’hui, partout dans le monde, et en particulier dans les pays en développement, des femmes et des filles souffrent en silence, loin des caméras et dans l’indifférence générale. Dans trop de nations et de régions, les femmes sont encore dévaluées et ignorées, ou traitées comme des citoyennes de seconde classe. Elles sont bien souvent victimes d’inégalités flagrantes, ou pire encore. 
La maltraitance et l’exploitation des femmes et des enfants, les violences sexuelles commises au cours de conflits armés, la traite des êtres humains et des pratiques comme les meurtres d’honneur, les crimes liés à la dot, les mariages précoces ou les mutilations génitales féminines sont des discriminations atteintes à la personne.
La violence contre les femmes est la forme extrême de l’inégalité, et il est difficile d’imaginer un acte plus brutal et laissant des traces plus profondes que la violence sexuelle. 
Tout en rappelant que la violence sexuelle est un phénomène qui ne se cantonne pas à un pays ou une culture en particulier. Le viol est utilisé comme arme de guerre afin de terrifier et démoraliser les communautés, de tirer vengeance des hommes en s’attaquant aux femmes ou tout simplement parce que trop de criminels sont convaincus qu’ils peuvent agir ainsi.
Les mutilations génitales féminines, qui sont pratiquées dans de nombreux pays et ont des conséquences durables sur le physique et la santé. On estime que le nombre mondial de femmes qui ont subi cette pratique se situe entre 100 et 140 millions et que quelque trois millions de fillettes en sont victimes chaque année.
Une société ne peut marginaliser la moitié de sa population et s’attendre à des résultats positifs. L’autonomie des femmes n’est pas un problème qui ne concerne que les femmes, il concerne tout le monde. 

Bu yazı 250 defa okunmuştur .

YORUMLAR

  • 0 Yorum
Henüz Yorum Eklenmemiştir.İlk yorum yapan siz olun..

Son Yazılar