La confiance
Meryem Tûba Şahin

Meryem Tûba Şahin

Editorial

La confiance

15 Nisan 2018 - 16:50

Au sens strict du terme, la confiance renvoie à l’idée qu’on peut se fier à quelqu’un ou à quelque chose. Le verbe confier du latin confidere : cum, « avec » et fidere « fier » signifie, en effet, qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi. L’étymologie du mot montre par ailleurs les liens étroits qui existent entre la confiance, la foi, la fidélité, la confidence, le crédit et la croyance. D’un certain point de vue, les êtres humains aspirent tous à vivre dans un monde certain et stable, dans un univers où la confiance et la bonne foi déterminent la conduite de ceux qui les entourent. Ils souhaitent pouvoir compter sur les autres, prévoir leurs comportements et avoir des points de repère. Cela explique qu’ils aient progressivement décidé de régulariser et de formaliser un certain nombre de conduites et d’attitudes, ainsi que d’institutionnaliser les contrats. Conclure une alliance ou promettre quelque chose, en effet, est une manière de rendre prévisible et maîtrisable le futur, soit parce que l’on s’engage envers un tiers à faire quelque chose, soit parce que quelqu’un nous assure de sa parole. D’où l’importance de la confiance réciproque, la confiance étant, l’une des forces de synthèse les plus importantes au sein de la société. S’il n’y avait pas une confiance généralisée entre ses membres, en effet, la société pourrait se désintégrer. Dans la confiance, il y a toujours une dimension inexplicable qui renvoie à la toute première expérience de confiance qu’on a eue avec ses parents lorsqu’on était enfant. La confiance est liée à la nature même de l’existence humaine, au fait que nous ne sommes jamais complètement indépendants des autres et autosuffisants, même lorsque nous avons la possibilité d’atteindre un certain degré d’autonomie morale. D’où l’importance de ne pas oublier le rôle de la confiance dans les relations entre les parents et les enfants, à un moment de la vie où les adultes reçoivent un appel de confiance absolue de la part de leurs enfants et doivent être capables, pour les rendre autonomes, de recevoir cette confiance sans la trahir. La confiance des enfants est totale, indépendamment de la fiabilité des adultes.

Bu yazı 75 defa okunmuştur .

YORUMLAR

  • 0 Yorum
Henüz Yorum Eklenmemiştir.İlk yorum yapan siz olun..

Son Yazılar